ÉVITER la fragilisation

ÉVITER la fragilisation

Plus de 1,5 million de Canadiens âgés sont fragilisés. Et ce chiffre pourrait être plus élevé puisque la fragilisation n’est pas toujours détectée, et le dépistage n’est pas effectué de façon systématique. Avec le vieillissement de la population canadienne, on estime que dans dix ans, ce seront 2 millions de personnes âgées qui seront aux prises avec la fragilisation.

La fragilisation est de plus en plus courante avec l’âge. Les personnes fragilisées ont plus de risque de souffrir de plusieurs troubles de santé, réduisant leur capacité de fonctionner et de vaquer aux activités nécessaires à la vie quotidienne. Et plus la gravité de la fragilisation augmente, plus le risque de détérioration et de décès, surtout en raison de maladies ou blessures mineures, augmente en flèche.

Lisez ci-dessous pour découvrir comment vous pouvez ÉVITER la fragilisation et prendre le contrôle de votre santé…

Équilibrer son alimentation 

Les aliments sont des médicaments! Lorsqu’on vieillit, on a besoin de certains nutriments, comme les protéines trouvées dans le poisson, les œufs et autres aliments, pour nourrir les muscles et les os. Aussi, la vitamine D et le calcium aident les muscles et les os et peuvent empêcher la fragilisation. Manger suffisamment d’aliments sains et s’alimenter adéquatement peuvent réduire le risque de fragilisation et vous aider à bien vivre, plus longtemps! Apprenez-en davantage sur la façon de bien s’alimenter.

Vérifier ses médicaments 

Chez les Canadiens de plus de 65 ans, une personne sur quatre prend au moins 10 médicaments différents. Or, souvent, certains de ces médicaments ne sont plus nécessaires alors que de nouveaux pourraient être bénéfiques. Demandez à votre professionnel de la santé ou pharmacien de revoir TOUS vos médicaments régulièrement, dont vos prescriptions, produits en vente libre et même les vitamines et suppléments naturels. Sans cette vérification, les médicaments multiples peuvent interagir ensemble et causer des effets indésirables fragilisants comme une mauvaise absorption des nutriments, de la confusion, des étourdissements ou des chutes. Renseignez-vous davantage au sujet de l’optimisation de vos médicaments.

Immuniser 

Avec l’âge, notre capacité de lutter contre l’infection diminue. Les vaccins sont sécuritaires et efficaces, et peuvent considérablement améliorer la capacité de résister aux maladies infectieuses et autres affections qui peuvent entraîner une hospitalisation ou détériorer la santé. Après 65 ans, les gens devraient se faire administrer un vaccin contre la grippe à dose élevée, ainsi que des vaccins contre le zona et la pneumonie dès l’âge de 50 ans. Aussi, il ne faut pas oublier vos vaccins de rappel contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche. Renseignez-vous davantage au sujet des vaccins.

Tâcher de bien dormir 

Il est important de se rétablir et de permettre aux systèmes corporels de récupérer. Le sommeil est essentiel au rétablissement de l’énergie. Toutefois, les comportements du sommeil changent autour de la cinquantaine et encore davantage avec les années. En vieillissant, le sommeil change : on se lève et on se couche plus tôt, le sommeil vient plus lentement, la durée du sommeil diminue, et les périodes d’éveil pendant la nuit augmentent.

Entretenir des liens

Chez les adultes plus âgés, la solitude et l’isolement social sont associés à une augmentation de 45 % du risque de décès. Des études ont démontré que la solitude et l’isolement peuvent accélérer le vieillissement physiologique, et peuvent entraîner plusieurs problèmes de santé dont l’hypertension, la dépression et la démence. Les adultes plus âgés qui entretiennent de bonnes relations sociales ont une meilleure qualité de vie et vivent plus longtemps! Dites-le si vous vous sentez seul ou isolé – tendez la main, parlez-en à un professionnel de la santé et utilisez les ressources qui vous sont offertes. L’appartenance sociale est importante! Fréquentez un club, prenez un cours ou devenez bénévole dans votre collectivité. Les relations personnelles significatives sont bonnes pour votre santé! Apprenez-en davantage sur la façon de rester socialement actif.

Rester actif 

La meilleure façon de rester mobile, fort et en santé est de faire des activités qui renforcent vos muscles, accélèrent votre rythme cardiaque et exercent votre équilibre. Il n’est jamais trop tard pour commencer! Des faits l’ont démontré, même à 80 et À 90 ans, les gens peuvent reconstituer leur force musculaire en faisant de l’exercice régulièrement. L’activité et les exercices peuvent ralentir, voire renverser la fragilisation. Et il ne faut pas oublier de laisser son corps récupérer et se recharger. Les personnes âgées ont besoin de 7 à 9 heures de sommeil tous les jours. Apprenez-en davantage sur la façon de rester actif.

Cette information se veut générale et ne doit pas être considérée comme des conseils médicaux personnels. Vous devriez consulter votre professionnel de la santé et discuter de chacun des éléments ci-dessus afin de vous assurer que les conseils de la campagne ÉVITER la fragilisation s’appliquent à vous.