Paul Hébert

Hebert, Paul THUMBNAIL Paul Hébert, MD

Centre de recherche du Centre Hospitalier de l’université de Montréal (CHUM)

Membre : Le Comité de gestion de la recherche

Chef de la recherche : L’amélioration des soins intensifs/aigus

Chercheur principal :

Études pilotes du programme de subventions de recherche transformationnelle de 2015 — Meilleur ciblage et meilleurs résultats pour les patients âgés et fragilisés (TG 2015-15-P)

Programme de bourses de subvention à impact stratégique de 2014 (automne) — Soin des personnes âgées, fragilisées et gravement malades : Faire en sorte que les soins de santé soient prodigués suivant une approche systémique (SIG 2014F-31)

Paul C. Hébert est médecin en chef au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), scientifique principal au Centre de recherche du CHUM, et professeur titulaire au département de médecine de l’Université de Montréal. Plus tôt dans sa carrière, il a été scientifique principal au programme d’épidémiologie clinique de l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa pendant plus de 14 ans et professeur titulaire à l’Université d’Ottawa, au département de médecine des soins intensifs, avec affectation conjointe au département d’anesthésiologie et celui d’épidémiologie et de médecine communautaire. Le Dr Hébert est actuellement président du Groupe canadien de recherche en soins intensifs. De janvier 2007 à septembre 2011, il a été rédacteur en chef au Journal de l’Association médicale canadienne; il a été un véritable agent de changement pendant tout son mandat, ayant revitalisé cette importante publication pendant une période pourtant difficile pour le secteur des médias imprimés. Depuis que le médecin enseigne, il a publié plus de 300 articles et éditoriaux, a obtenu plus de 44 millions de dollars en fonds pour la recherche, a formé de nombreux étudiants et boursiers et agi à titre de mentor, et a participé à des panels pancanadiens d’examen par les pairs (notamment pour les Instituts de recherche en santé du Canada et la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé), en plus d’avoir reçu de nombreux prix et honneurs. Il a été reçu membre de l’Académie canadienne des sciences de la santé en juin 2010.